La vente en viager finance la maison de retraite de mon père

A la recherche d’une maison de retraite et malgré une retraite plutôt satisfaisante, mon père s’est vu contraint de vendre son appartement à Nanterre pour financer son établissement.

Il a néanmoins opté pour un type de vente un peu particulier, la vente en viager libre.

La vente en viager libre : l’option prise

En ayant choisi cette forme de vente, mon père peut désormais faire face aux coûts élevés que représente sa maison de retraite. En effet, c’est sa rente viagère, qu’il touchera jusqu’à la fin de ses jours, qui lui permet de payer les frais de son établissement.

Chaque mois, l’acheteur lui verse effectivement une somme qui a été négociée par Groupe Infinitif, l’ingénierie spécialisée dans le viager qu’il a choisi pour défendre ses intérêts et pour l’aider à préparer un dossier cohérent.

Grâce à l’expert qui lui a été dédié, mon père a pu signer un acte de vente en viager libre très avantageux. Un « bouquet » a d’ailleurs été négocié : 25% du montant de la vente lui ont été immédiatement versés. Cet argent, il a décidé de nous l’offrir à moi et ma sœur puisqu’il n’avait pas de projet particulier en vue.

La rente viagère est donc désormais l’assurance pour mon père d’obtenir les meilleurs soins qui soient jusqu’à sa mort.